Essai longue durée : sac polochon Touratech Adventure Rack-Pack

Je me dois de vous faire un aveu. J’ai longtemps vécu et voyagé sans connaitre la marque Touratech. C’est totalement par hasard que j’ai découvert son existence. C’est Arnaud, ami de toujours et fidèle compagnon de voyage qui un jour, voyant mon chargement de bric et de boc me dit tout de go : tu ne connais pas Touratech? Et bien non, mais curieux de nature je me suis empressé d’aller voir de plus près sur le net. Et là je suis resté stupéfié. Il faut dire que j’étais plutôt du style à voyager comme ça …

Ou comme ça …

A l’époque, ma préoccupation n’était pas la pluie mais la poussière. De la latérite d’Afrique au sable du Sahara ou du Wadi Rum, elle était là, insidieuse, à toujours s’immiscer au plus profond des bagages. Rien à faire, pourtant nous avions imaginé et essayé beaucoup de choses, comme le préservatif géant en toile cirée cousu main sur mesure au dessus des bagages maintenus par des sandows …

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi lorsque j’ai vu ce sac polochon pour la première fois je n’ai pu m’empêcher de dire waouh!! Je l’ai rêvé et Touratech l’a fait! Ce fut mon premier achat de bagagerie spécialement adapté à la moto. Depuis il ne m’a plus quitté que ce soit sur la route …

ou sur la piste …

Que dire après des dizaines de miller de kilomètres parcourus? Il est toujours là, fidèle au poste malgré les marques de l’âge.

Le système de fixation, clé de la bagagerie souple

Déjà évoqué lors de mes essais précédents le système de fixation des bagages souples va conditionner votre expérience. Longtemps durant j’ai utilisé des sandows et des sangles. Cela fonctionne indéniablement mais au prix de certains sacrifices. Les sandows demandent d’être tendu au maximum sans possibilité d’adapter leur longueur et avec le risque que l’embout métallique endommage le sac. Les sangles permettent d’ajuster la longueur mais sans élasticité et au prix de manipulations contraignantes. Mais tout cela est du passé. Aujourd’hui il y a les sangles Rockstrap qui combinent tous les avantages sans aucun inconvénients pour une fois. Elasticité, longueur adaptable et impossibilité d’abîmer les bagages. Attention, elles existent en deux largeurs, 2,5 cm pour fixer les bagages lourds comme un sac polochons et 1,5 cm pour les bagages moins lourds. Enfin, ça c’est la théorie car j’utilise aussi les plus petites pour fixer mon rotopax qui plein fait bien 10kg sans jamais avoir eu de problèmes.

Peut-être vous dites vous que ce n’est qu’un gadget sans plus, détrompez-vous! Cela révolutionne la façon d’attacher ses bagages et en voyages c’est tous les jours! Elles sont réellement efficaces et ne se détendent pas même avec les vibrations sur les pistes et avec un chargement improbable.

Mais c’est dans l’utilisation au quotidien que ce sac est bien pensé grâce a ses deux larges anneaux bien placés dans lequel les sangles passent facilement. C’est une sécurité qui empêche le sac de glisser latéralement.

Des sacs d’autres marques nécessitent de faire passer les sangles sous une bande élastique ce qui est beaucoup moins pratique et devient franchement pénible au quotidien.

Sac polyvalent bon à tout faire

Ses sacs polochons sont vraiment pratiques en voyages. Pour ma part, j’en ai diverses utilisations. La première, en mode Touring, j’y mets toutes mes affaires, habits, duvet et autres qui restent toujours au sec. le soir à l’étape je ne prends que ce sac.

En mode aventure, j’y mets uniquement ce qui peut être mouillé ou sale, la tente, mon fauteuil de camping, éventuellement les poubelles et le linge sale. Il est donc quasiment vide.

Pourquoi transporter un sac de 90L pour seulement une tente et un fauteuil? Effectivement, vu sous cet angle cela ne parait pas judicieux. Mais il y a une raison. En voyage, je ne sais jamais ce qui peut arriver. Je peux être amené à laisser ma moto pour plusieurs jours (comme lors de mon dernier voyage en Islande) et dans ce cas là, le sac polochon devient mon seul bagage. Tout ce dont j’ai besoin pour quelques jours d’autonomie y rentre. La large sangle de portage prend alors tout son sens, sinon pour un usage exclusivement moto elle n’a aucune utilité.

Au final, j’en pense quoi de ce sac polochon Touratech Adventure Rack-Pack

C’est le premier de mes achats de bagagerie spécial moto. Avec les sangles Rockstrap c’est la combinaison gagnante parmi tous les sacs que j’ai utilisé par le passé : sacs à dos, sacs de voyages, sac marine entre autre. 100% étanche, robuste, très facile et agréable à manipuler tous les jours. Je m’en sert même de sac de voyage quand je pars en voiture ou en avion. Alors oui, cela peut paraitre un investissement important alors qu’un simple sac de voyage avec des sac poubelles pour protéger les affaires de l’humidité fait aussi bien l’affaire. Mais les sacs à dos sont peu pratiques avec les brettelles et les sangles et surtout moins logeables. Sur les sacs de sports premiers prix c’est la fermeture éclair qui rend l’âme en premier, surtout avec la poussière et l’humidité. Au final c’est le sac que j’ai depuis le plus longtemps et qui me satisfait complètement. C’est aussi le seul article « spécial moto » que j’utilise dans d’autres conditions. Pour moi c’est simplement un indispensable, celui que j’utilise toujours, que ce soit avec mes valises rigides ou souples, le couteau suisse des bagages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.