Quelle moto choisir?

C’est LA question que l’on se pose souvent en premier et qui est la plus soumise à controverse.
C’est un sujet particulièrement sensible car souvent passionnel. C’est bien connu, quand on aime … on a toujours raison!

Et pourtant …

J’ai souvent voyagé avec des amis sur des motos différentes. Aucune n’a été meilleure qu’une autre. Elles nous ont toutes amené à destination. Aucun d’entre nous n’a pris plus ou moins de plaisir. Et même si d’ordinaires nous sommes prompt à parler de nos machines, en voyage, jamais.

De même, quel que soit l’endroit où j’ai été, j’ai rencontré des motards avec toutes sortes de machines, des neuves, des vielles, des petites ou des grosses.
J’en déduit qu’il n’y a pas de moto meilleure qu’une autre pour voyager.
Je vais peut être vous choquer, mais si le choix de la moto nous obsède parfois, une fois sur la route, elle devient juste un outil. L’outil qui nous permet de nous déplacer.

Alors, peut-on partir avec n’importe quelle moto?

En théorie oui, mais mieux vaut quand même y réfléchir à deux fois!
Qui partirait traverser l’Europe par l’autoroute en duo an 125?
Qui oserait traverser les dunes du Sahara en Goldwin?
C’est avant tout une question de bon sens.

Il faut une moto adapté au type de voyage souhaité, aux routes que l’on veut prendre, à notre façon de conduire …


Il est donc primordial de bien cerner nos besoins et nos attentes afin de déterminer le type de moto le plus adapté à notre voyage.
Une fois la catégorie de moto identifiée, le choix de la marque et du modèle est moins crucial.
Il y a néanmoins certains critères qu’il me semble important de prendre en compte.

Facilité

A bien y réfléchir, en voyage, on passe la majeure partie de son temps sur sa moto. Chaque jour on va s’arrêter plusieurs fois pour visiter, prendre des photos, boire un coup. Ce ne sera pas forcément en terrain plat. On sera de même amené à faire demi-tour, à prendre des virages en épingles à rouler dans des ruelles étroites d’un centre-ville. De plus il va falloir conduire quelles que soient les conditions météos et la circulation ce qui n’est pas toujours simple.
C’est cela le quotidien d’un motard en voyage.


Par conséquent, se sentir parfaitement à l’aise sur sa moto chargée est pour moi le principal argument en faveur d’une moto par rapport à une autre. Une fois en selle je dois me sentir capable de l’emmener au bout du monde.


La moto est l’outil qui va me permettre d’aller là où je veux et en aucun cas elle doit être le facteur limitant


Nombre de motards passent à un moment donné sur des motos plus légères et donc de cylindrées inférieure pour être justement plus à l’aise. Le poids bien souvent reste l’ennemis numéro un … même sur la route.

Fiabilité

L’autre sujet de discussion sans fin sur les motos est la fiabilité. Qui a envie de tomber en panne en plein voyage? Personne évidement.
Chacun peut penser ce qu’il veut des différentes marques, mais il suffit d’écumer les forums dédiés pour se rendre compte que quelle que soit la marque, le modèle, le prix, que la moto soit officiellement unstoppable ou non, toutes sont sujettes aux pannes et toutes ont leurs points faibles.
Chercher la moto absolument fiable est une quête veine.
Alors il est vrai que certains modèles peuvent être plus problématiques que d’autres, parfois ce sont uniquement des millésimes moins aboutis.


La meilleure façon de se prémunir contre les pannes est de parfaitement bien connaitre les points faibles de sa moto, de l’entretenir régulièrement et d’anticiper le changement de toutes les pièces d’usure ou identifiées comme fragiles


C’est un travail de recherche qui demande du temps et de la patience mais qui est grandement facilité par les forums dédiés qui sont de véritables « bibles » techniques sur chaque modèle.

Néanmoins, lorsque l’on voyage beaucoup, il faut être réaliste et accepter que, quelle que soit la préparation, la mécanique reste faillible et qu’à un moment où à un autre, il faudra peut-être mettre les mains dans le cambouis.
Les voyages au long cours comportent toujours une part d’imprévu. C’est le sel de l’aventure.


Et l’électronique? Est-ce une source de problème?

Oui et non.
Non si l’on se réfère comme toujours aux forums dédiés des différentes marques. Les pannes dues à l’électronique sont vraiment minimes par rapport aux autres. Il y a donc peu de chance que vous restiez sur le bord de la route à cause de l’électronique.
Ceci est d’autant plus vrai en Europe où les différents concessionnaires et garages sont tous équipés de valises pour diagnostiquer un éventuel disfonctionnement.
Pour le coup, voyager en Europe avec une moto à la pointe de l’électronique ne pose pas de problèmes particuliers, surtout si l’on regarde tous les avantages qu’apportent ces nouveaux équipements.

Oui si l’on veut partir hors Europe car il ne sera pas forcément facile de trouver le problème en cas de disfonctionnement de l’électronique. Doit on pour autant privilégier une vieille moto à carburateur réparable partout?
C’est le choix de certains.
Pas le mien.
En effet une moto à carburateur sera forcément très âgée, avec une partie cycle vraiment dépassée que ce soit en terme de freinage ou de tenue de route. Les moteurs à carburateurs posent aussi quelques problèmes en altitude si d’aventure vous vouliez passer des cols à plus de 3000m.
Certaines motos modernes comme ma 800 GS, la Ténéré 700 ou la Royal Henfield Himalayan ont juste le strict minimum légal avec l’injection et l’ABS. Sur ma GS, le circuit de l’injection est à part. Je peux démonter le compteur, tout le reste peut tomber en rade qu’elle continuera de rouler.
Cela reste pour moi un bon compromis pour pouvoir profiter d’une moto moderne avec ABS sans prendre de risques inconsidérés.

Confort

Le confort de la moto est crucial. C’est évidemment un paramètre important pour apprécier pleinement le voyage.
Mais c’est aussi un élément essentiel de sécurité. Moins la moto est confortable, plus on se fatigue et plus on prend de risques en roulant.

Le confort est avant tout un ressenti très personnel. Néanmoins, plusieurs paramètres interviennent.
Le premier auquel on pense est souvent l’amortissement. Les suspensions sont parfois réglables, mais pas tout le temps. Il est alors possible de les changer pour des éléments plus qualitatifs mais le budget est alors vite conséquent. Au final, autant choisir une moto avec des suspensions confortables d’origine!

Il y a ensuite les éléments intrinsèques de la moto, comme sa taille et sa géométrie qui ne peuvent pas être changés. La partie cycle doit absolument être adaptée à la taille du pilote sous peine de générer des douleurs dans les genoux et dans le dos voire les épaules.

Certains paramètres comme la position de conduite peuvent être ajusté légèrement, mais quoi que l’on fasse, il ne sera pas possible d’avoir une position droite sur une sportive!
Pour le reste, ce sera surtout des équipements qui pourront être adaptés, comme la selle, la bulle, les repose-pieds. (voir l’article Equipement de la moto).
Une fois tout ceci pris en compte, la moto devient aussi confortable qu’un canapé, si bien qu’on peut même envisager d’y faire la sieste dessus, n’est-ce pas Vincent?

Budget

L’argent, nerf de la guerre, enfin, du voyage.
Les questions de finances sont propre à chacun. Loin de moi l’idée de vous dire combien dépenser dans votre moto.
Néanmoins je pense qu’il est bon de rappeler certains points.
N’oubliez pas, en voyage, la moto n’est plus un objet passionnel mais un outil au même titre qu’un autre.
Tout l’argent que vous dépenserez dans la moto ne sera plus disponible pour l’équiper, vous équiper ou voyager.

Les tarifs vont de 1 500€ d’occasions à plus de 25 000€ neuf pour certains modèles. Il y en a donc pour toutes les bourses. Et croyez-moi, ce n’est pas parce que vous aurez la moto la plus chère du marché que vous aurez moins de problèmes où que votre voyage sera plus réussi! Tous les compagnons de voyages avec qui je suis parti et moi-même n’avons jamais eu de motos neuves. A titre indicatif, ma 800 GS totalise à ce jour plus de 130 000 km et en fera sans sourciller encore au moins autant!

Les motos actuelles ont beaucoup évoluées et leur durée de vie à considérablement augmenté. Si autrefois une moto dépassait péniblement les 100 000 km aujourd’hui on peut compter en faire deux voire trois fois plus si l’on respecte la mécanique et l’entretient. Seuls les gros monos vieillissent moins bien. Cela laisse donc beaucoup de choix en occasion.
D’après les statistiques, le motard français moyen fait environ 3000 km/an et essentiellement en promenade ou vacances. Il est donc très facile de trouver des motos de quelques années faiblement kilométrées et très abordables. Il y a réellement de bonnes affaires en occasion pour qui veut maitriser son budget.

Avoir une moto d’occasion pour un voyage au long cours se justifie pleinement. Les motos soufrent particulièrement sur les pistes, elle sont parfois réparées par des mécanos certes très compétant mais dont l’outillage laisse souvent à désirer.

Ma GS reste marquée à l’instar d’un guerrier qui exhiberait ses cicatrices gagnées au combat. La valeur de revente de la moto s’en trouve forcément impactée. Partir avec une moto d’occasion permet de limiter les pertes liées à la décote.

Il peut y avoir aussi un autre avantage à avoir une moto de faible valeur marchande si les pays que vous voulez traversez nécessitent un carnet de passage en douane. Dans ce cas-là, il vous faudra laisser en caution entre 100% et 250% de la côte argus de votre moto avec un minimum de 2500€ pour les véhicules de plus de dix ans. Faites le calcul pour une moto de 25 000€.

Capacité de chargement

Vous êtes plutôt du style à voyager comme Mikael et Vicky …

Ou comme Thomas?

Selon que l’on est seul ou en couple, que l’on aime son petit confort ou que l’on vive à la dure, que l’on campe ou dorme dans des hébergements en durs, la quantité de bagages à emporter ne sera pas la même.
Il faudra donc prévoir une moto en conséquence (voir l’article comment charger sa moto).

Off Road

Dans de nombreux pays toutes les routes ne sont pas goudronnées. Il faut donc être prêt à quitter le bitume.
D’une façon générale, faire de la piste en moto est beaucoup plus exigent pour le matériel.
Mais cela peut nécessiter des compétences de conduites particulières en fonction du type de piste que l’on va rencontrer (voir l’article Quel type de piste rencontre-t-on en voyage).

Néanmoins, cela ne doit pas vous effrayer. Même en tant que néophyte, il est possible de passer dans beaucoup d’endroits (voir la section Off Road). S’il ne faut pas avoir peur de quitter le goudron il faut rester pleinement conscient que le facteur limitant n’est pas la moto mais plutôt les compétences en tout terrain du pilote!

Souvent on me rétorque que les maxi trails comme les 1250 GSA ou les 1290 Adv sont bluffants d’efficacité et passent partout. Pour preuve il suffit de regarder ce qu’en font Stéphane Peterhansel ou Jean-Pierre Goy. Justement, eux ce sont des pros. Vous, je ne sais pas, mais moi je suis loin d’avoir leur technique.

Aussi il est vraiment déraisonnable de s’aventurer dans certains endroits avec une moto de près de 300 kg, qui plus est en duo!

Concernant les voyages à forte dominance off road, il y a deux visions différentes.
L’approche européenne qui part d’une moto de route qui a été adaptée au tout terrain. Les plus emblématiques sont les BMW GS.
L’autre approche vient des pays anglo-saxons qui partent d’une moto d’enduro qu’ils vont « civiliser » pour leur donner un peu plus de capacités routières.

Deux façons de voir les choses pour des réalités différentes.

A ce stade, la question n’est plus de choisir la meilleure moto ou celle au plus fort potentiel si on est incapable d’en tirer profit.
Il faut au contraire chercher le bon compromis entre la moto adaptée au type de terrain que l’on va rencontrer, à la capacité de chargement souhaité et à ses compétences de conduite en off road.

Voici représenté les différentes catégories de motos adaptées au tout terrain illustré par des modèles iconiques et leur domaine d’utilisation respectif.

Pour le duo il sera plus raisonnable de privilégier les bicylindres comme la 700 Ténéré ou la 1200 GSA.

En off road plus qu’ailleurs la moto idéale n’existe pas.

Aussi parfois, en fonction du voyage envisagé, il est préférable de changer de moto, ou d’en avoir plusieurs comme mon ami Thomas qui roule soit en BMW 800 GSA ou Yamaha 250 WRF en fonction de ses voyages.

Le trail, la moto baroudeuse par excellence?

Pour moi, oui, sans hésiter!
Mais pour être honnête, je ne suis pas objectif.
Pourquoi pas objectif?

Car durant mes voyages, j’ai rencontré tout type de moto un peu partout, même une Harley avec des pneus à crampons au milieu du Sahara. Donc tout est possible.
Mais à bien y réfléchir, le trail offre de très nombreux avantages pour voyager.

Ce sont des machines très polyvalentes avec une position de conduite droite, peu fatigante.
Elles sont confortables avec une forte capacité de chargement, une protection aux intempéries plutôt correcte, une bonne autonomie et sont capable d’affronter beaucoup de terrains différents.

Autre argument non négligeable, les équipementiers proposent une quantité phénoménale d’accessoires en tout genre. Vous trouverez de quoi équiper et adapter votre moto à vos goûts et exigences.

Et cerise sur le gâteau, c’est une catégorie en plein essor, il y en a pour tous les goûts et touts les budgets!
Du trail sportif de 160 ch, au trail GT, mid size, endurisé etc.
Cela reste la catégorie reine des baroudeurs, celles que l’on voit le plus en voyageant.

Alors oui, le trail, c’est la machine bonne à tout par excellence, mais parfaite nulle part.

Cherchez-vous la meilleure moto ou celle qui vous amènera là où vous rêvez d’aller?

Que mettre dans ses bagages?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.