Equipement moto

Une moto sortie d’usine, quelle qu’elle soit, est prévue pour plaire au plus grand nombre alors que nous sommes tous différents avec des besoins très variés. La quête de la moto ultime est illusoire. Si l’on considère le nombre toujours croissants d’équipementiers qui proposent toujours plus d’accessoires, je me dis qu’il n’a jamais été aussi facile de considérer une moto comme une base technique que l’on va pouvoir peaufiner, adapter et personnaliser à nos envies et besoins. Je ne parlerais pas des questions juridiques liées à la modification d’un véhicule, c’est de la responsabilité de chacun.

Dans cette quête à la préparation, je me suis rendu compte qu’il était facile d’équiper une moto pour un usage uniquement routier ou uniquement tout-terrain. Mais là où cela se complique grandement, c’est lorsque l’on a qu’une seule moto et que l’on veut tout faire avec, aussi bien de la ville, de l’autoroute, de la route à chèvre que de la gravel road et du TT engagé. Autrement dit, en faire une vrai travel bike polyvalente. Là, souvent les choix deviennent cornéliens.

Aujourd’hui, les possibilités de modifications et de personnalisations portent sur plusieurs domaines :
• Le look, peinture personnalisée, kit déco …
• Les performances
• Le confort
• La protection pour le tout terrain
• La bagagerie

Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, je passerai directement aux performances. C’est un sujet que je connais très mal car il m’intéresse peu dans le cadre de l’utilisation de ma moto en voyage.

Comme précisé dans la présentation de ma moto, les seules modifications que j’ai effectuées sont :
• L’installation d’un filtre à air en mousse plus facile à nettoyer en voyage
• L’installation d’une ligne complète d’échappement Remus offrant plus de souplesse et améliorant le comportement moteur à bas régime. Si vous désirez aller dans les pays où la qualité de l’essence est irrégulière (faible taux d’octane), il est préférable de décatalyser sa moto. Mais sachez que cela est interdit en Europe.
• Changement des suspensions pour des modèles Touratech, ressorts Hyperpro renforcés à l’avant (la moto ne plonge plus au freinage et ne talonne plus en tout terrain entre autre) et amortisseur arrière extrême (transfigure complètement le comportement de la moto, surtout en tout terrain).

Les vraies modifications dans le cadre des road trips moto concernent le confort, la protection en tout terrain et la bagagerie qui méritent d’être approfondis. Je les traiterai donc séparément.

Comment s’équiper au moins cher?

Les équipementiers nous proposent une infinité de choix divers et variés dont certains sont … affligeants comme le bouchon de remplissage d’huile fermant à clé! Si si, cela existe! Qui va vous vous voler votre bouchon de jauge à huile? Votre magnifique pot Akrapovic, là, je comprends, mais votre jauge à huile!
Mais ne caricaturons pas. De nombreux équipements sont très biens pensés … mais très cher en général.
Alors, comment s’équiper au meilleur prix?
Avec l’occasion bien sûr!!

Cela tombe bien, de nombreux motards équipent leur moto et revendent leurs accessoires quand ils changent leur monture. Les sites de petites annonces regorgent de matériels quasi neufs ou à peine usagés.
Il n’y a donc aucune raison de se priver. Mais, pour être tout à fait honnête, cela est vrai si vous avez une moto très répandue comme les GS, Africa Twin et autre KTM adventures. Si vous vous déplacez en sidecar Ural, je doute que vous puissiez trouver votre bonheur en occasion! Cela fonctionne dans l’autre sens aussi, ne vous attendez pas à trouver la production d’un petit artisan. Vous trouverez uniquement les modèles des grandes marques leader du marché.

L’autre avantage de l’occasion est de pouvoir tester. Vous vous demandez si telle selle est confortable? Cherchez-en une en occasion, testez là et si elle ne vous convient pas, vous pouvez la revendre au même prix.
Pour les selles et les bulles, c’est très pratique pour trouver chaussure à son pied. Alors oui, cela prend du temps, mais c’est un choix.

Et si je ne trouve pas le modèle de mes rêves d’occasion? Comment faire?
Vous avez plusieurs choix.
Le premier, acheter un modèle différent quand il se présente. C’est ce que j’ai fait de nombreuse fois, crashbar, selle, ligne d’échappement. Honnêtement, bien souvent entre tel ou tel modèle, les différences ne sont pas si flagrantes.
Par exemple les crashbars. Ne trouvant pas le modèle que je souhaitai, j’ai finalement trouvé en occasion un modèle Wunderlich. C’était un choix résigné plus qu’autre chose. Et pourtant, il fait parfaitement le job, il a protégé mon radiateur maintes fois lors de chutes en tout terrain et il permet même d’accrocher des sacoches. Au final j’en suis très content.
L’autre choix, si vous tenez absolument à un type d’équipement, c’est de l’acheter neuf. C’est ce que j’ai fait avec mes repose-pieds rabaissés Touratech. Après avoir cherché très longtemps d’occasion sans succès, j’ai finis par les acheter neufs.

Quelles marques choisir?

J’ai longtemps hésité à écrire cette rubrique. Avant tout, je tiens à préciser que je ne suis ni payé ni sponsorisé, personne ne m’a jamais rien offert et j’ai acheté tout le matériel dont je dispose.
Je ne suis ni un professionnel, ni un journaliste, je ne connais pas tous les produits, les marques etc. J’ai juste envie de donner mon avis qui sera forcément partial.
Les marques dont je ne parlerais pas ne sont pas forcément mauvaises, c’est juste que n’ayant pas de matériel je n’ai pas d’avis.

J’ai fais les comptes, la marque dont je possède le plus d’équipement est Touratech. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils sont leader du marché et que c’est la marque la plus présente en occasion, là où j’ai équipé au maximum ma moto. C’est aussi devenu ma marque préférée car c’est celle qui correspond le mieux à mes attentes, les voyages mixtes routes et off road. Leurs matériels ne sont pas les meilleurs sur route, ni les meilleurs en off road, mais vraiment bien étudiés pour un usage mixte qui est le mien, comme par exemple pour la bulle, la selle, les repose-pieds entre autre.

Ensuite il y a Enduristan. Là aussi, j’ai toujours été très satisfait de leurs produits, très bien étudiés et très solides, mais plus orientés tout terrain que voyages même si actuellement ils tendent à investir ce créneau. Leur bagagerie est réellement 100% étanche et très solide.

Giant Loop, une marque américaine de bagagerie souple très bien étudiée. La priorité est à la fonctionnalité. La solidité et la finition n’est pas au niveau des Mosko mais très largement suffisantes pour un usage road trip et surtout, bien moins cher.

Et enfin, Heavy Duties, le meilleur rapport qualité prix à mon sens. La finition est un poil en dessous de Touratech, mais souvent cela revient moins cher d’acheter neuf chez eux que d’occasions pour les autres marques, et cela, sans aucune concessions sur la solidité. Malheureusement leur catalogue se limite à la protection de la moto et aux valises aluminium.

Peut-on acheter des équipements chinois?

Etonnamment, c’est une question que qui revient souvent dans les forums. Dans l’inconscient collectif, « Made in China » est synonyme de piètre qualité. Mais à bien y réfléchir, une marque comme Apple encensé par certain comme étant la marque premium par excellence, où fait elle fabriquer ses smartphones et ordinateurs? Aux USA? Non, en Chine, comme tout le monde.

La qualité d’un produit n’est pas liée à son pays de fabrication mais au cahier des charges et au prix que le constructeur est prêt à consentir.

Sans rentrer dans les détails d’un cours d’économie sur la mondialisation, une marque est sensé vous garantir un certain niveau de qualité. En achetant sur un marketplace chinois, vous trouverez de tout, aussi bien des affaires exceptionnelles que des produits de qualité exécrable. La question n’est donc pas est-ce que l’on peut acheter des produits chinois, mais comment faire pour trouver les bons!

Je n’ai pas de solution, à part le partage d’expérience via les forums spécialisés. A tire d’exemple, le phare de ma 800 GS est devenu complètement opaque avec le temps. Le bloc optique d’origine BMW coute environ 400€ pour un éclairage digne du moyen âge. Un bloc optique full led à l’éclairage impressionnant et entièrement compatible avec ma moto (notamment pour le connecteur électrique) vaut 160€ sur un site de vente en ligne chinois. Que croyez vous que j’ai fait? Est-ce que je regrette? Pas le moins du monde. Mais je ne l’ai pas acheté au hasard, d’autres motards avaient franchi le pas avant moi.

Comment choisir les équipements de confort et d’ergonomie?

Comment choisir sa selle?

Comment choisir sa bulle?

Comment réaliser un support autoalimenté pour smartphones Crosscall

Ne plus être obligé de brancher son téléphone pour qu’il se recharge tout en roulant … la solution ultime!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.